2019 - Croatie - mariepierreterrettaz

1 an que notre projet "Huber" a démarré : acheter un fourgon (Fiat DUCATO 2005, 126'000 km au compteur), le vider complètement et l'aménager à notre goût pour partir en vadrouille. JUILLET 2019 : Il est là, il  est beau "comme un camion" et youpiiii nous voilà partis pour notre premier vantrip avec Huber !

De multiples destinations en tête, nous avons finalement opté pour la Croatie, ses îles, son littoral, ses parcs nationaux et son joyaux : Dubrovnik.

De retour après 3 semaines et 3'100 km, c'est un plaisir de partager avec vous notre 1er vantrip.

ISTRIE  J1 - J2 - J3

Après un long trajet et une interminable attente à la frontière Slovène, nous voici enfin basés pour 2 nuits à Sélina dans un CAMP à la "ferme".

Au programme de ces 3 jours en Istrie : grimpette dans un village médiéval (Groznjan), boucle à VTT pour découvrir le canal de Lim, 1er Hugo (le cocktail à la mode de cet été 2019) à Vrsar, coucher de soleil à Porec, découverte de Rovinj de bon matin (avant le rush des touristes) et premier trajet en Ferry. (direction Cres)

CRES - LOSINJ J 4-5-6-7

Les perles du golfe de Kvarner n'ont pas usurpé leur surnom : ce fut un coup de coeur.

Rustique, nature, indomptée, la beauté sauvage de CRES nous a enchantés. L'ile étant très montagneuse et caillouteuse, nous n'avons pas sorti les VTT et avons chillé à Martinšćica, notre point de chute pour 2 nuits.

Sur la route qui nous mène à Mali Losinj, nous découvrons OSOR, charmant village où un pont tournant permet de franchir les 10 mètres du Kavuada Kanal. Au hasard de la route, nous dînons au port de NEREZINE. Nous apprécions à sa juste valeur la beauté du lieu et son calme.

Nous posons HUBER pour 2 nuits au camping-village Poljana (grand-camping très-trop cher...), choix motivé pour sa proximité avec Mali Losinj. Nous allons en effet nous déplacer uniquement à vélo pour découvrir l'extrême sud de l'île et la bourgade de MALI LOSINJ. Grimpettes ardues, sentiers caillouteux, panoramas splendides, criques aux eaux transparentes, une "capitale" aux airs de Riviera animée à souhait en soirée : nous avons ADORE !

ZADAR /TROGIR / SPLIT 8-9

Nous prenons le ferry de 16h30 direction ZADAR. Malgré les quelques stops dans de petits ports sur le trajet et un splendide coucher de soleil, la traversée est longue et c'est à 23h00, de nuit, que nous débarquons à ZADAR. Nous parquons HUBER dans une rue calme (repérée grâce à Park4night) et direct au dodo. Réveillés de bon matin, nous laissons HUBER et partons à pied pour déjeuner en ville et découvrir ZADAR. La ville nous laisse une impression mitigée, certainement dûe au fait que les rues étaient quasi désertes..... 

Nous ne nous attardons pas et taillons la route jusqu'à TROGIR. Enfin....ne voulant pas prendre l'autoroute, nous avons suivi le GPS qui nous a promené dans la campagne croate et fini par nous ramener sur la côte via un petit col avec une vue plongeante sur Trogir.

Nous prenons nos quartiers à l'AUTOCAMP Mastrinka (quelques places dans le jardin d'une petite propriété privée en bordure de mer).  10 min. de vélo suffisent pour gagner la vieille ville de TROGIR. Nous passons devant l'embarcadère de la navette pour Split et prenons les renseignements nécessaires pour organiser notre journée du lendemain. Nous y garons également nos vélos (cadenassés) et c'est à pied que nous découvrons le port de plaisance et la vieille ville de TROGIR. Nous tombons sous le charme.

La journée du lendemain est consacrée à la visite de SPLIT (aller - retour par bateau).

DUBROVNIK 10


Nous voici déjà à la moitié de notre road-trip, Dubrovnik en point de mire. Nous longeons la côte pour nous y rendre. Elle nous fait penser à la Highway 1 en Californie que nous avons descendu l'été passé mais nous n'avançons guère, la circulation est dense et les traversées des villages difficiles. C'est bien fatigués que nous arrivons à Orasac, notre point de chute pour la nuit. Nous nous installons au camping POD MASLINOM, petit, sympa, ombragé ou non, vue mer ou non...., petite plage accessible par un petit sentier bien raide mais rien d'insurmontable. Il est idéalement placé pour visiter Dubrovnik, l'arrêt de bus pour s'y rendre est à quelques mètres. La circulation en ville étant infernale, je ne peux que vous encourager à choisir cette solution. DUBROVNIK est une ville magnifique- Nous avons profité d'une lumière exceptionnelle, juste après un orage qui nous a permis de faire le tour des remparts sans avoir trop chaud.

presqu'île de PELJESAC / KORCULA J11-12


Il est temps de remonter vers le nord, via la presqu'ile de Peljesac, longue de 65 km pour seulement 6 km de large. Les paysages alternent entre mer, collines rocheuses et vallées fertiles couvertes d'oliviers et surtout de vignes.

Nous faisons une petite halte à Ston et Mali Ston dans le but de grimper sur la muraille (la muraille de Chine de l'Europe. Nous abandonnons la grimpette, il fait trop chaud. Installés au CAMP PONTA, sur l'un des deux emplacements restants (nous n'avions pas réservé), nous chillons pour le reste de la journée/soirée et profitons de la vue splendide sur la baie de Korcula et du coucher de soleil.

Le lendemain sera consacré à la visite de Korcula et  Lumbarda. Nous partons du camping à vélo, prenons le Ferry et passons la journée sur Korcula.

MOSTAR - J13


Non prévue au programme, nous sommes tellement près de la Bosnie que nous décidons de faire un crochet pour visiter la fameuse ville de Mostar tristement célèbre pour avoir été bombardée durant la guerre en 1992 et 1993 (époque pas si lointaine). Nous n'avons pas aimé la visite, où le touriste est harponné, pigeonné. Quasi pas de rappel historique et aucune mise en valeur du patrimoine, le tout dénaturé pour le business.... Nous faisons rapidement le tour et décidons de filer vers les chutes de Kravice. La baignade y sera la bienvenue et nous bivouaquons sur le camping de parc.

KRKA /VRANSKO JEZERO J14-15


Retour en Croatie. Une fois n'est pas coutume, nous filons droit au nord via l'autoroute toute neuve qui traverse le pays. Pas âme qui vive, pas de ville ou village en vue durant des km et des km, étonnant....

Arrivés à KRKA, nous nous installons au KAMP MARINA et enfourchons les vélos direction le CHARMANT VILLAGE de SKRADIN et en profitons pour prendre quelques renseignements pour la visite du parc national prévue au programme du lendemain. 

Toujours à vélo, nous sommes à l'ouverture des caisses (à Skradin, entrée basse du parc) le lendemain matin.  Les 3,5 km du chemin qui longe le "fjord" jusqu'au cascade sont vite parcourus en deux-roues (bon plan). Nous poursuivons la visite des cascades à pied (sans le sens inverse....) il n'y a pas encore la foule, nous apprécions !

A la mi-journée, nous sommes de retour au VAN et quittons KRKA pour VRANSKO JEZERO. Il s'agit également d'un parc national autour d'un lac, destiné à la préservation des oiseaux (réserve ornithologique). En chemin, nous grimpons au point de vue de Kamenjak A CONSEILLER ABSOLUMENT, la vue est splendide. 

PAG J16-17-18


Sous une pluie battante, nous prenons la route. Nous essuyons un orage d'une rare violence mais poursuivons malgré tout notre route direction l'ìle de Pag. Huber traverse sans encombre les "gués" occasionnés par la tempête. Pas de stop au pont de Pag, on ne voit rien....

Le soleil finit par refaire son apparition et un ciel uniformément bleu va dominer notre séjour sur PAG et dévoiler ses merveilles. Terre de contraste, paysages désertiques, oliviers millénaires...un coin de paradis pour la photographe amatrice que je suis. Au 3ème jour, il est temps de repartir. Nous faisons halte dans la charmante "ville" de Pag pour la pause de midi. Initialement, nous avions prévu de prendre le ferry (plus court) pour retourner sur le continent. Désireux de retraverser le pont par beau temps, nous décidons de changer le programme et nous voilà reparti par la route direction notre dernière halte en pays Croate et non des moindre : PLITVICE.

LACS PLITVICE J19


Je n'ai pas assez de verve pour le décrire et le mettre en valeur  : l'un des PLUS BEAUX ENDROITS que j'ai vu ! Nous l'avons malheureusement vu sous un ciel uniformément gris (une catastrophe pour la photo...) mon seul regret ;-)

Quelques infos pratiques et conseils :

Nous avons dormi au KAMP BEAR, charmant, pas cher et relativement proche de l'entrée du parc. Cela nous a permis de nous y rendre à l'ouverture EN VELO (attention à la circulation....et çà grimpe !).

Y aller à l'ouverture. Nous y étions à 07h00, soit 1/2 heure avant l'ouverture et nous avons fait environ 15 min. de queue....

Compter environ 5 bonnes heures pour faire le tour.

Powered by SmugMug Owner Log In